Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Plan d'eau : encore des études (16-10-2015)

Lors du dernier Conseil Municipal, le maire a fait le point sur l’avancement du projet. La commune n’est pas encore au bout des études. Le dossier devrait enfin être déposé auprès des services de l’Etat au printemps.



La canicule de l’été a rappelé au public combien il serait intéressant pour Praz-sur-Arly de disposer d’un plan d’eau. L’outil serait une vraie force pour la diversification touristique estivale. La destination montagne doit, justement, se renouveler et la baignade est une des activités les plus demandées par les clients.

Ce projet de lac, prévu au Plan de Cassioz, a une autre utilité tout aussi fondamentale : alimenter, l’hiver, le réseau de neige de culture. Ce dernier est, pour l’heure, totalement dépendant de l’Arly, dans laquelle est prélevée l’eau nécessaire à la nivoculture.

Cela fait donc plusieurs années que la Municipalité étudie la possibilité de réaliser cette retenue collinaire en partenariat avec Labellemontagne. Mais le parcours n’est pas un long fleuve tranquille. Les études demandées par l’Etat sont nombreuses.

Le maire, Yann Jaccaz, a expliqué aux élus que la DDT avait demandé la mise en oeuvre de pompages forcés dans la nappe phréatique durant les vacances d’hiver. L’Etat souhaite, en effet, vérifier en conditions réelles si ce pompage aurait une incidence sur le captage du Marais (pour l’eau potable). Le puits a déjà été réalisé et Labellemontagne va l’équiper d’une pompe cet hiver, pour un coût estimé à 70 000 euros. La pompe sera ensuite réutilisée si la Préfecture donne son feu vert au projet de prélèvement définitif dans la nappe. 

L’étude d’impact environnementale doit aussi être complétée par un relevé sur les chiroptères (les chauves-souris) qui peuvent vivre dans les sous-bois qui bordent le projet.

Il faudra donc attendre le printemps pour pouvoir déposer auprès de l’Etat la demande d’autorisation de création du lac. Si le dossier est accepté, la commune pourra finaliser les négociations foncières avec les propriétaires et, en cas de refus, demander au Préfet une Déclaration d’Utilité Publique, préalable à d’éventuelles expropriations. Les élus espèrent bien, toutefois, parvenir à des acquisitions à l’amiable. Dans le cas contraire, le calendrier glisserait encore et le chantier ne démarrerait alors, au mieux, que fin 2018.

Hier soir, les élus ont, par ailleurs, voté le principe de porter les investissements et de les refacturer ensuite à l’euro près à Labellemontagne. Ce montage permettra de bénéficier des subventions du Conseil Départemental, qui soutient les investissements des stations dans la neige de culture. L’aide peut se monter à environ 600 000 euros. Or, la globalité du projet (réseau et plan d’eau) s’élève à 1,7 millions d’euros.

Maquette : bureau d’étude Abest (dessin provisoire)
 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium