Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Le Préfet visite l'Espace Diamant (12-02-2016)

Hier, le Préfet, Georges-François Leclerc, s’est rendu à Praz-sur-Arly pour visiter le 2e plus grand domaine skiable relié de Haute-Savoie et évoquer les grands dossiers de développement de la commune. Un moment d’échange important alors que la mairie s’apprête à déposer plusieurs dossiers clés comme le plan d’eau, le PLU ou le pied des pistes.


De gauche à droite : Yann Jaccaz (maire), Georges-François Leclerc (préfet), Jean Labrousse (conseiller municipal en charge des remontées mécaniques), Dominique Brau-Mouret (directeur de Labellemontagne Val d'Arly) et... le Mont-Blanc !



Le Préfet de Haute-Savoie, Georges-François Leclerc, est venu découvrir l’Espace Diamant jeudi en compagnie du directeur de la DDT, Thierry Alexandre. Ils étaient guidés par le maire, Yann Jaccaz, ainsi que deux autres élus, Jean Labrousse et Claude Jond, et le directeur de Labellemontagne Val d’Arly, Dominique Brau-Mouret.

Cette matinée n’était pas une simple promenade à skis, mais bien un moment d’échange important sur les projets d’avenir de Praz-sur-Arly et du domaine skiable.

Dans les mois à venir, la mairie doit déposer auprès des services de l’Etat des dossiers d’autorisations importants : création d’un plan d’eau, constructions sur le pied des pistes et nouveau Plan Local d’Urbanisme.

Pour le Préfet, cette visite était donc l’occasion de jauger les projets sur le terrain et d’échanger avec les élus sur les enjeux liés à ces dossiers. « Nous souhaitions également montrer l’étendue du domaine skiable. L’Espace Diamant est le deuxième plus grand domaine relié de Haute-Savoie. Mais il est récent (10 ans cette année) et nous travaillons donc à mieux le faire connaître. »

Le Préfet, en effet, a été impressionné par la taille et la diversité des paysages de ce domaine skiable qui s’étend de Praz-sur-Arly aux Saisies, en passant par N-D. de Bellecombe, Crest-Voland et Flumet. Impossible, bien sûr, de faire tout le tour en une matinée, mais le panorama à 360° permettait de mesurer l’incroyable espace de glisse proposé au départ de Praz.
Les élus ont également expliqué les réflexions en cours pour tenter de relier les domaines côté Les Contamines-Montjoie et Megève.

Il était aussi question du développement de constructions au pied des pistes. « Le nombre de lits marchands (ndlr : hôtels, résidences, clubs, campings, meublés et gîtes classés…) est faible par rapport à l’ampleur du domaine skiable. Il y a un vrai potentiel pour générer de l’emploi et de l’économie ici, et attirer plus d’étrangers, qui ne viennent pas faute d’offre d’hébergements adaptés. Ils représentent aujourd’hui moins de 8% de nos clients, un taux très faible par rapport aux autres stations villages » a expliqué le maire, Yann Jaccaz.

D’où la réflexion menée pour développer ces fameux « lits chauds » et des services d’accueil plus modernes au départ du domaine skiable. Le Préfet a entendu le message. Il reste toutefois un travail conséquent à réaliser car l’intégration du projet dans son environnement doit être parfaite.

Il n’était pas question que de ski hier. Les élus ont également parlé diversification touristique. Ils ont montré le travail de fond sur l’offre de Praz et le label Famille Plus. Le prochain grand projet touristique est le lac à Cassioz, qui servirait à garantir l’alimentation en eau des enneigeurs l’hiver et de plan d’eau de baignade l’été. Pour le maire, « un seul aménagement, mais deux fonctions majeures : l’enneigement de culture est l’assurance vie d’un domaine skiable. Quant à l’été, les lieux de baignade doivent être plus nombreux pour rendre la montagne plus attractive auprès des familles. »

Le Préfet a trouvé ces projets cohérents et très intéressants pour l’économie et l’emploi. « Il nous a aussi rappelé l’importance de préserver les espaces agricoles. Nous avons fait des propositions pour que l’activité touristique et l’agriculture sortent toutes deux gagnantes de ces développements. Nous devons nous revoir rapidement pour avancer sur ces idées » a conclu le maire, très satisfait de l’esprit constructif de la rencontre. « Monsieur le Préfet a fait preuve d’un grand sens de l’écoute et nous avons pu voir que nos points de vue étaient globalement assez proches sur bien des sujets. »

Le Préfet a aussi profité de sa visite pour rappeler aux élus l’urgence de créer un Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) avec les intercommunalités voisines du Pays du Mont-Blanc et du bassin clusien, derniers territoires de la région sans SCOT. Sans ce document, certains projets pourraient être ajournés faute d’autorisation administrative. Message bien reçu. D’ailleurs, les maires se réunissent début mars pour débattre du SCOT et de son périmètre. Le compte-à-rebours est visiblement lancé.


Claude Jond, élu en charge des finances, avec le Préfet.
 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium