Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Non au transfert de l'office de tourisme (07-04-2016)

La loi NOTre prévoit le transfert de la compétence tourisme aux intercommunalités dès le 1er janvier, sauf conditions particulières et sauf avis contraire des communes. Les élus se sont donc positionnés jeudi contre ce transfert.



L’été dernier, les parlementaires adoptaient la Loi NOTre (pour « nouvelle organisation territoriale »), redéfinissant les rôles et compétences des différentes collectivités territoriales. Parmi les dispositions adoptées, une mettait le feu aux poudres dans bien des communes touristiques : le transfert obligatoire de la compétence « tourisme » dès le 1er janvier 2017.

Les missions de promotion et d’accueil doivent donc normalement être confiées aux communautés de communes, ce qui induit qu’elles géreraient aussi les offices de tourisme.

La mobilisation des élus, dont ceux de la Communauté de Communes Pays du Mont-Blanc et de l’ANEM ou de l’ANSM, a toutefois incité le gouvernement à modifier un peu les règles. Si tous les textes ne sont pas encore officialisés, le principe retenu serait que les offices de tourisme puissent rester autonomes sous certaines conditions, comme le fait que la commune dispose d’une marque de territoire ou qu’elle soit « station classée de tourisme » (ce qui est le cas de Praz, qui prépare d’ailleurs sa demande de renouvellement du classement, dont les conditions se sont durcies).

Le Conseil Municipal a donc voté, jeudi dernier, pour conserver la compétence tourisme et maintenir son office de tourisme dans le giron communal. Pour M. Pierre BESSY, adjoint au maire en charge du tourisme, « il serait très risqué de transférer cette compétence à l’intercommunalité. Nous n’aurions plus vraiment notre destin en main en matière de communication et de promotion, ni même dans les moyens qui seraient alloués à notre office de tourisme. Cela ne nous empêche pas, en revanche, de faire déjà des actions conjointes avec les autres stations du Pays du Mont-Blanc, comme des brochures ou des salons par exemple »

Le maire, Yann Jaccaz, ne pensait pas autrement. « Notre positionnement et notre politique de produit sont différents de ceux de certains de nos voisins. Par ailleurs, des éléments particulièrement stratégiques, comme les domaines skiables, ont un périmètre géographique qui ne correspond pas à celui des communautés de communes. Qu’adviendrait-il si, demain, l’intercommunalité décidait de privilégier la promotion de certains domaines par rapport à d’autres ? »

Si les élus pralins sont pour plus de mutualisation de moyens au niveau intercommunal, le tourisme n’était certainement pas la compétence qui leur paraissait la plus pertinente…

Photo : D.Malacrida
 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium