Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

ESF : l'heure de la retraite pour Gérard Leroy (01-06-2016)

Après 32 ans à la tête de l’Ecole de Ski Français de Praz-sur-Arly, Gérard Leroy passe la main avec le sentiment du devoir accompli. C’est Yannick Buffet, ancien champion de la station, qui lui succède à partir d’aujourd’hui.



Gérard Leroy était  directeur de l’ESF de Praz-sur-Arly depuis si longtemps que, pour beaucoup, il n’en assurait pas simplement la fonction ; il ETAIT la fonction. Pensez donc… 32 ans à la tête des rouges de la station. Une longévité qui en dit long sur ses capacités de gestion, d’organisation… et de relations humaines.

Car être directeur d’ESF est un métier particulier, sans doute une des rares où l’on dirige d’autres professionnels qui ont un statut d’indépendants. Et ce sont eux qui vous élisent… « Quand on sait que les relations humaines sont souvent la partie la plus délicate de la gestion d’entreprise, on peut dire que la direction de l’ESF est un poste difficile. Il faut assurer la cohésion de l’équipe, aider des gens à résoudre leurs soucis personnels et gérer les petites querelles, parfois même dans les couples ! En fait, on est une grande famille, avec tout ce que cela implique » explique Gérard Leroy.

Autant dire qu’il en aura vu, des choses, en 32 ans de direction. Pas un record dans la profession, mais presque. Gérard est rentré à l’ESF en 1975. « Je devais partir pour le Club Med, mais mon père venait de décéder. Je suis resté à Praz. L’ESF m’a proposé d’assurer le ski de fond, où il manquait des moniteurs.  A l’époque, l’activité marchait très bien. Les clients venaient pour de longues sorties conviviales, avec repas. Le fond était là pour passer un bon moment ensemble. »

Gérard Leroy assurera ensuite aussi l’encadrement de cours de ski alpin. Les choses vont alors évoluer très vite.
En 1983, le directeur de l’ESF praline, André Balmat, souhaite passer la main. Gérard n’a encore que 28 ans, mais il décide de se présenter… et il est élu ! « J’étais sans doute le plus jeune à l’époque. » Jeune mais motivé. Compétiteur dans l’âme (il fut champion de France universitaire de slalom), armé d’un bon bagage professionnel avec des études de comptabilité, il voit dans ce poste l’occasion d’allier sa passion du ski et ses connaissances professionnelles.

Au fil des ans, il va faire évoluer l’ESF avec ses collègues. « Quand j’ai commencé, nous étions 30 en comptant les moniteurs temporaires. Aujourd’hui, nous sommes 66. Nous sommes passés des cahiers de couleurs à l’informatisation de la gestion et des plannings, sans oublier la réservation en ligne pour les clients (1800 commandes cette année). Le chiffre d’affaire a été multiplié par dix et nous signons, en 2016, notre record absolu : plus d’un million d’euros. »

Les disciplines enseignées ont, elles aussi, évolué. « Il y a moins de pratiquants en ski de fond, mais beaucoup de nouvelles glisses. Le surf a été très demandé durant quelques années, mais cela n’évolue plus. Nous avons surtout des surfeurs débutants et nous ne pourrons plus progresser tant qu’il n’y aura pas de snowpark. Les moniteurs ont diversifié leur offre avec le ski de rando, la raquette, le yooner… Le matériel aussi a changé, faisant évoluer l’enseignement. En ski alpin, même si les débutants à skieurs moyens représentent toujours la majorité de la clientèle, nous avons un peu plus de cours adultes techniques depuis que Praz a amélioré son domaine skiable. »

Pour Gérard, cette modernisation et extension du domaine skiable, qui est passé du Domaine Carte Blanche à l’Espace Diamant, est un des éléments marquants de sa carrière. « L’activité de l’ESF a particulièrement évolué lorsque sont arrivés le télésiège du Crêt du Midi, la liaison haute par le téléski des 3 Coins et le goudronnage du parking des pistes. Cela a attiré de nouvelles clientèles, de meilleurs skieurs. »

Mais, au delà des chiffres et des évolutions, le directeur de l’ESF garde surtout en mémoire tous les bons moments partagés avec ses collègues, mais aussi avec les gens des remontées mécaniques, de l’office de tourisme, de la mairie et des Pralins en général. « J’ai connu tant de moniteurs, avec des hauts et des bas, des moments de peine parfois car certains nous ont quittés. Je suis aussi heureux d’avoir toujours réussi à bien intégrer les jeunes. Chez nous, il y a trois générations qui travaillent ensemble : les jeunes et les stagiaires, les aguerris et les anciens. »

Aujourd’hui, Gérard Leroy a donc le sentiment du devoir accompli. Il laisse à son successeur, Yannick Buffet, 36 ans et ancien champion de ski alpinisme de Praz, une structure dynamique, en parfaite santé, et des locaux tous neufs. « Seul le chalet des pistes n’a pas changé ; ça devient étroit ! L’évolution du front de neige est donc très attendue puisqu’elle permettrait de rassembler nos locaux et de voir arriver la crèche touristique près du jardin des neiges. L’ESF est un élément important du tourisme l’hiver. Pour preuve, les gens pensent souvent que nous dépendons de la mairie, ils nous voient quasiment comme un service public. On pourrait presque leur donner raison car les cours de ski sont la garantie d’avoir les skieurs de demain. »

Il espère également « de nouvelles structures hôtelières et des résidences de tourisme haut de gamme. Il nous manque aussi un stade de slalom, un snowpark. Le projet de futur centre de village est aussi une très bonne chose, d’autant qu’on peut espérer plus de diversité commerciale. Autant d’éléments qui rendront Praz encore plus attractif. »

Gérard Leroy a beau être maintenant à la retraite, il pense toujours à l’avenir. D’ailleurs, il ne va pas totalement arrêter puisqu’il reprendra les planches cet hiver pour enseigner. Mais il le fera sans doute l’esprit plus léger, sans avoir à se soucier de l’organisation de l’ESF. Et ça, ça faisait 32 ans que ça ne lui était pas arrivé !


Photo : Y.Jaccaz

 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium