Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Léa et Adrien Bouard à bloc ! (08-12-2017)

Nos deux skieurs de bosses pralins débutent leur saison de Coupe du Monde ce samedi 9 décembre à Ruka, en Finlande. Nous les avons interviewés pour vous et vous allez pouvoir constater qu’ils sont particulièrement motivés en cette année de Jeux Olympiques. Allez Léa, allez Adrien, Praz-sur-Arly est avec vous !



Comment vous êtes vous préparés pour aborder cette nouvelle saison de Coupe du Monde ? Vous vous sentez en forme ?

Adrien : « À la veille des jeux olympiques, notre préparation physique a été particulièrement difficile et intense cet été. 

Lea : « Oui, on a fait tous nos stages par bloc de 1 mois : 1 mois de water jump en Juillet en Autriche ; 1 mois de ski en Norvège en Aout ; 1 mois de ski de mi septembre à mi octobre à Zermatt et enfin 1 mois de ski en Autriche pendant novembre. Ce qui demande beaucoup d’efforts et très peu de temps de repos à la maison. »

Adrien : « Cette année je me sens particulièrement en forme par rapport aux autres années. J’ai travaillé dur cet été, avec nos stages d’entrainement très intenses et je le ressens surtout sur les skis et dans mes sauts aujourd’hui, à la veille de la première coupe du monde qui se déroulera samedi à Ruka (Finlande).
Mon mental est remonté à bloc, quand l’entrainement se passe bien et que tu as eu une très bonne préparation physique, tu ne peux qu’être bien dans la tête.

Lea : « Certes, notre sport est dur, car par coupe du monde on a qu’une seule descente d’environ 20 secondes pour montrer tout notre potentiel et tu n’as pas le droit à l’erreur sinon tu te retrouve loin derrière ! Le but est de trouver la perfection et la constance dans ton ski et dans tes sauts, ce n’est pas toujours facile… »

Votre objectif est de décrocher une place aux JO. Comment se passeront les sélections ?

Adrien : « Oui, l’objectif principal de cette année c’est, bien sûr, les Jeux Olympiques. Mais, avant tout, ma concentration se focalise sur les 7 prochaines Coupes du Monde. Je veux y aller étape par étape et aller chercher les finales en coupe du monde. »
   
Lea : « J'ai vraiment hâte de commencer cette saison olympique, je me sens en pleine forme, prête physiquement et mentalement à affronter les 7 coupes du monde avant le grand jour.
Pour se qualifier aux JO, il faut être arrivé deux fois dans les 15 premiers, ce qui signifie donc d’avoir participé à 2 finales ou, sinon, arriver dans les 8 premiers en une seule course. Dans tous les cas, il faut faire partie des 30 premiers mondiaux au classement. »

Adrien : « Les sélections seront attribuées à l’issue de la dernière coupe du monde le 21 janvier par le comité Olympique allemand »


Cet objectif est-il, mentalement, une contrainte supplémentaire pour vous ?

Adrien : « Non, pas pour l’instant. Mon but premier est de me concentrer sur les prochaines épreuves et d’y aller étape par étape, coupe par coupe. Je pense que c’est le mieux à faire avant une saison olympique. Bien sûr qu’au fond de moi j’y pense beaucoup, mais je sais qu’il y a encore un bon bout de chemin à faire avant d’arriver au jour J.

Lea : « Cet objectif, je l'ai depuis longtemps en tête. C’est certain qu'il me mettra plus d'adrénaline au départ d'une course, mais c'est plutôt positif puisque j’aurais d’autant plus d’énergie. »

Pouvez vous nous en dire plus sur cette première manche de Coupe du Monde ? A-t-elle des particularités par rapport aux autres, outre le fait que c’est la première ?

Lea : « Cette première coupe du monde a une particularité puisque nous allons procéder au même format que celle des Jeux Olympique. C'est à dire qu'il y aura une première qualification où les 8 meilleures dames seront qualifiées d'office et ensuite les 20 suivantes auront droit de refaire une descente, et les 8 meilleures de cette deuxième qualification seront prisent pour la finale. 16 dames se retrouveront donc à courir en finale, pour ensuite faire la petite finale des 6 meilleures dames. »

Adrien : « La première coupe du monde est toujours un peu plus différente des autres. Chaque année toutes les équipes viennent une à deux semaines plus tôt à Ruka pour finaliser leurs entrainements et régler les derniers détails pour être le plus en forme possible lors du lancement de la tournée mondiale. C’est également le meilleur moment pour voir où tu te situes par rapport aux autres athlètes. Cela te permet aussi de faire ressortir  les points sur lesquels tu dois encore t’améliorer.
En ce début de saison je me sens aussi bien physiquement que mentalement, j’ai énormément travaillé sur mes sauts cet été pour pouvoir faire une descente avec un « Cork 720 (2 tours désaxés) » et un « Cork 1080 ( 3 tours désaxés) » en course.
C’était le premier objectif que je me suis fixé en fin de saison dernière pour pouvoir aller chercher les finales et rivaliser avec les autres athlètes cette année. »


Photo d’archive : Léa et Adrien lors de leur titre de Vice-Champions d’Allemagne en avril dernier. Rappelons que nos deux jeunes Pralins sont Franco-Allemands et qu’ils courent pour l’équipe d’Allemagne.

 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium