Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Signature du 1er Contrat Stations Durables (05-02-2010)

Le 3 février, Jean-Jack Queyranne, président du Conseil Régional, s’est rendu en personne au Pays du Mont-Blanc pour signer avec Praz-sur-Arly, Cordon et Combloux le premier Contrat Stations Durables de Rhône-Alpes.


De gauche à droite : Marie-France Marcos (conseillère régionale du Pays du Mont-Blanc), Serge Paget (maire de Cordon), Yann Jaccaz (maire de Praz-sur-Arly), Jean Bertoluzzi (maire de Combloux), Sylvie Gillet de Thorey (vice-présidente du Conseil Régional), Jean-Jack Queyranne (Président du Conseil Régional).


L’an dernier, apprenant la création par la Région des Contrats Stations Durables, les élus de Praz-sur-Arly, Cordon et Combloux se sont rapprochés pour discuter d’une éventuelle candidature. Moins d’un an - et bien des réunions - plus tard, le dossier a été retenu par la Région. Une belle nouvelle pour les trois municipalités ! C’est ainsi que Jean-Jack Queyranne s’est rendu à Cordon le 3 février 2010, déclarant combien il était “heureux d’être présent au Pays du Mont-Blanc pour signer ce contrat. Il s’agit du premier CSD signé par la Région. Nous pouvons saluer l’engagement des élus qui ont beaucoup travaillé pour fournir des projets parfaitement en phase avec les objectifs fixés.”

Les grands principes de ces contrats d’aide sont les suivants. Il doit s’agir de projets touristiques intégrant le développement durable (dimensions sociales et économiques, environnement, gouvernance), la diversification “4 saisons”, des approches innovantes et des actions regroupant plusieurs stations, celles-ci devant faire moins de 20 000 lits touristiques.

Si les trois villages n’ont pas de frontières communes, ils ont toutefois de nombreux points de convergence, comme l’a rappelé le maire de Cordon, Serge Paget. Il s’agit de stations villages avec une clientèle familiale, une agriculture forte, une offre de loisirs intéressante et la proximité de la grande soeur, Megève. 

Les maires et les élus des trois communes ont travaillé ensemble pour mener un programme d’actions reprenant les mêmes fils conducteurs. “C’est un des grands points forts de ces contrats : inciter les municipalités à travailler en intercommunalité, à mobiliser leurs forces autour de thèmes ou de projets et, enfin, à partager leurs expériences” explique Yann Jaccaz, maire de Praz-sur-Arly.

L’ensemble du contrat est présidé par la commune de Cordon. Le programme annoncé s’élève à environ 2 millions d’euros, subventionné à hauteur de 800 000 euros par le Conseil Régional sur trois ans. Autant dire que les élus vont débuter leurs projets rapidement car le planning est serré ! Précisons que la validation de ce contrat ouvre également des perspectives d’aides auprès d’autres instance et notamment l’Europe. Voilà un beau programme d’actions pour souder les trois stations.

La signature officielle du premier Contrat Stations Durables.



Présentation générale de l’esprit du CSD “Combloux-Cordon-Praz”

Le contrat  se décompose en deux axes.

Axe 1 : Mobilisation des acteurs pour renforcer l’attractivité touristique du territoire.
Comme le rappelait le maire de Praz lors de la signature, “la plupart de nos socioprofessionnels dirigent des entreprises de taille familiale. Dès lors, ils sont plus fragiles et ils n’ont pas les mêmes capacités que de grands groupes à s’adapter aux demandes de la clientèle, qui sont de plus en plus fluctuantes.” Les communes ont donc prévu des ateliers de travail et des opérations de sensibilisation sur les évolutions de la demande ou sur la qualité. Autre sujet important : trouver des idées permettant la remise à niveau des hébergements touristiques, pas toujours conformes aux attentes, ou la mise sur le marché des lits vacants.
Cet axe comprend aussi un très beau programme de valorisation du terroir local. Jean Bertoluzzi, maire de Combloux, a rappelé “la grande richesse de notre patrimoine gastronomique et agricole, avec 7 AOC ou IGP.” Il est donc prévu de lancer de grandes actions pour mettre, par exemple, en relation restaurateurs et agriculteurs, privilégiant ainsi la vente de proximité, la qualité et l’originalité. “La tartiflette, c’est bien, mais pourquoi ne pas aider nos restaurants à innover.” Un événement sur les produits du terroir sera aussi organisé en intercommunalité d’ici trois ans.
Les communes engageront 50 000 euros sur ces actions.


Axe 2 : Diversification 4 saisons
C’est sur cet axe que se concentrent le plupart des actions du contrat (1,950 millions d’euros au total). Elles se déclinent sous plusieurs thèmes.

Prise en compte environnementale et énergétique des équipements touristiques
Serge Paget a annoncé “la mise en place d’une charte de développement durable, avec des objectifs de bonne pratique, dans le ski ou d’autres secteurs.” Cela passera aussi par la recherche de solutions pour la compensation carbone. “Le bilan carbone des stations démontre que 80% des rejets se font lors du voyage des clients entre leur domicile et la station. Nous devons donc trouver des incitations pour prendre des transports moins polluants.”

Création, aménagement et valorisation de circuits de promenade
Yann Jaccaz rappelait “la richesse du territoire en terme de randonnées de moyenne montagne et la forte demande des touristes. La balade pédestre est la première activité pratiquée l’été et la... deuxième en hiver, derrière le ski.” On constate en particulier une explosion du nombre de pratiquants de la raquette à neige. Le maire de Praz a néanmoins souligné “le manque d’offre de proximité, sur de petites balades familiales près des centres villages.”
Les trois communes vont donc mettre des moyens sur ces enjeux. Cordon et Combloux vont développer leurs circuits “raquettes” avec le nouveau balisage du Pays du Mont-Blanc et des sentiers à thèmes. De son côté, Praz-sur-Arly prévoit des investissements conséquents sur les berges de l’Arly (amélioration des cheminements, éclairages, nouvelles passerelles...), ainsi que du balisage ludique sur certains sentiers, le tout pour 346 000 euros.

Renforcer l’organisation de l’offre VTT
A l’heure où l’on prépare la MB Race, les trois stations souhaitent vraiment renforcer l’offre VTT. Les Portes du Mont-Blanc ont déjà fait des aménagements conséquents l’été dernier. Ils vont encore les améliorer et travailler sur un projet de liaisons navettes entre les villages et les remontées mécaniques. Praz-sur-Arly va étudier comment s’intégrer avec ses voisines sur des produits communs. Il est aussi prévu des modules d’initiation enfants aux Belles et peut être une piste de descente desservie par le télésiège débrayable. C’est un projet qui motive beaucoup le Conseil Municipal des Jeunes.

Equipements structurants
Les stations cherchent aussi à améliorer leur accueil et la valorisation de certains espaces, notamment les fronts de neige. Souvent délaissés en période estivale, souvent dédiés exclusivement aux skieurs en hiver, ils sont un espace à repenser. C’est donc l’un des objectifs du contrat avec le développement de zones ludiques (luge, jeux de neige...) et un renforcement du lien avec les berges de l’Arly à Praz, des équipements d’accueil (bâtiment, petite restauration, nouveaux loisirs, etc) à Cordon. Les communes souhaitent aussi développer des activités hors neige. Praz annonce, sans doute pour cet été, un minigolf original au parc de jeux des Belles.

Valorisation des sites patrimoniaux
Le territoire recèle de bijoux patrimoniaux comme les fermes ou certaines églises, notamment l’église baroque de Cordon, site culturel majeur. Un travail de mise en valeur de cet édifice est prévu au contrat, tandis que Combloux va travailler, entre autre, sur la valorisation de l’alpage de Beauregard et des abords de son église. Praz-sur-Arly opte, elle, pour une étude sur ses fermes communales (Evettes, Meuret, Prapany). L’objectif est de définir quel peut être leur avenir et leur donner une nouvelle vie “publique” (ferme pédagogique, musée, espaces publics, etc).

 


La délégation régionale et les élus locaux étaient nombreux à se retrouver à Cordon pour cette signature.
 


Un volet du contrat étant dédié aux produits du terroir, les 3 communes avaient fait venir un panel des productions de nos agriculteurs locaux.

 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium