Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Des sangliers s'invitent au village club (23-12-2012)

Des sangliers dans les parcs du club Belambra ? C’est ce qui est arrivé vendredi à Praz. Fort heureusement, les déloger a été plus simple que prévu.

Julien Bibollet, Roger Gachet, Yann Jaccaz, Christian Arvin-Bérod et Franck Baz.


Le coup de fil reçu en mairie vendredi matin n’avait rien de banal. Le directeur du village club Belambra, Noël Astier, alertait la Municipalité d’une situation inédite : une douzaine de sanglier avaient pointé le bout de leur groin durant la nuit, élisant domicile dans les sapins situés au sommet de la propriété.

A 24h de l’arrivée de 500 clients dans le club, la situation avait de quoi inquiéter le responsable de Belambra.

Le maire, Yann Jaccaz, a pris très au sérieux le problème. “Certes, cela peut paraître cocasse quand on apprend une telle nouvelle, mais j’ai surtout pris la mesure des enjeux en matière de sécurité. Ma préoccupation était la suivante : comment faire sortir les bêtes tout en évitant qu’elles ne s’échappent par le centre ville, risquant un accident pour des piétons ou des automobilistes.”

Le club est, en effet, situé en plein centre de Praz-sur-Arly, au bord de la RD1212. C’est d’ailleurs par cette route que les sangliers sont arrivés. Deux témoins les ont vu franchir tranquillement l’entrée du club aux alentours de 23h !

Le maire alerte l’ONCFS et la Préfecture. Franck Baz, lieutenant de louveterie du secteur, est missionné pour gérer la situation. “Je n’avais encore jamais eu un cas aussi particulier. J’ai commencé par prévenir l’association de chasse afin d’avoir un avis de terrain.” Deux responsables de l’association partent donc en repérage dès vendredi midi.

Ils retrouvent sur place le maire et la gendarmerie. Bonne nouvelle, à leur approche, les animaux ont fuit grâce à un angle de clôture qui est tombé sous le poids de la neige.

Par précaution, M. Baz organise toutefois, le samedi matin à 8h, une patrouille sur la vaste propriété de Belambra, accompagné du maire et de plusieurs chasseurs. Une mesure de précaution afin de s’assurer qu’aucun animal n’est resté caché dans le parc ou bien que les bêtes ne sont pas revenus durant la nuit.

Dans le courant de la matinée, tout est vérifié. Aucun animal n’est à signaler. C’est le soulagement à Belambra, qui va pouvoir accueillir en toute sérénité ses clients.

Pour M. Baz, les risques de les voir revenir sont maintenant minimes. “La saison commence et il va y avoir du monde dans le club comme dans tous les environs. Des conditions peu propices à une nouvelle visite. Nous supposons, par ailleurs, que ces bêtes n’étaient que de passages et ont rejoints les montagnes.”

Christian Arvin-Bérod, responsable des chasseurs, n’est pas vraiment surpris. “Actuellement, les quantités de neige importantes rendent les déplacements difficiles pour les animaux. Ils sont souvent contraints à avancer en descente, sans parvenir à remonter les pentes. Ils finissent par croiser une route et, pour peu qu’une voiture arrive, ils fuient et arrivent parfois jusqu’aux villages.”

Le maire et le directeur de Belambra ont remercié le lieutenant de louveterie et les chasseurs qui agissaient tous bénévolement.

Profitons de cet article pour sensibiliser le public sur le fait que les animaux sauvages font face à un début d’hiver rigoureux, et donc à un affaiblissement de leur organisme du fait d’une nourriture plus rare. Les Pralins constatent déjà que les chevreuils, notamment, s’aventurent la nuit jusque dans les jardins des maisons pour chercher quelques brins d’herbe. Si vous en apercevez, ne vous dirigez surtout pas vers eux. Les effrayer les affaiblirait plus encore. Gardez, bien sûr, vos chiens en laisse pour éviter des effarouchements inutiles.

Plus de sangliers, si ce n'est leurs nombreuses traces. En revanche, l'équipe a la chance d'apercevoir à la jumelle un troupeau de chamois dans la montagne du Lachat.

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium