Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Rythmes scolaires et spécificités locales (14-01-2014)

France 3 Alpes diffusera, ce soir vers 19h, un reportage sur la demande de dérogation aux rythmes scolaires envoyées par les maires de Praz-sur-Arly, Megève, Combloux et Demi-Quartier au Rectorat puis au Ministre de l’Education Nationale au nom de nos spécificités de stations de montagne.



En septembre, Praz-sur-Arly et les communes voisines devront passer aux nouveaux rythmes scolaires qui imposent des journées de cours moins longues en contrepartie de l’instauration de l’école le mercredi matin.

Une réforme regrettée par nombre d’élus dont le maire de Praz-sur-Arly pour qui “ce dispositif n’allège pas le rythme de l’enfant, au contraire, puisqu’il doit retourner à l’école le mercredi. De plus, pour des communes rurales comme Praz, la mise en oeuvre est plus compliquée qu’en ville. Nous n’avons pas d’animateurs ni de FJEP capable de répondre au besoin d’activités à proposer durant la dernière heure de la journée. Enfin, nous avons des spécificités locales, liées notamment aux sports d’hiver. C’est sur ce point que nous nous sommes mobilisés, avec mes collègues, auprès de l’Education Nationale.”

Les maires de Praz-sur-Arly, Megève, Demi-Quartier et Combloux s’étaient déjà concertés depuis un an afin d’opter pour les mêmes horaires d’école pour des raisons de cohérence et d’organisation des activités extrascolaires. Depuis quelques mois, ils se mobilisent aussi pour défendre les particularités locales en demandant qu’il n’y ait pas école 8 mercredis par hiver en contrepartie d’une rentrée scolaire anticipée.

La raison ? Les mercredis matins sont généralement dédiés aux entraînements dans les clubs de sports d’hiver. Des matinées favorables en matière de conditions de neige pour les entraînements les plus techniques. C’est aussi la garantie que l’enfant n’aura pas des journées trop chargées car enchaîner école et après-midi de ski n’est pas toujours facile.

“Le ski, c’est notre culture mais aussi notre économie, le tourisme faisant vivre directement ou indirectement 95% de nos habitants” rappelle Yann Jaccaz. “Cet apprentissage garantie la formation de nos futurs professionnels de la montagne et de nos champions de ski comme Thomas Fanara. Il faut préserver cela. Or, nous ne pouvons pas intégrer cette activité sur une ou deux heures dans le cadre des aménagements proposés par l’Education Nationale. Partir s’entrainer en montagne, ça prend plus de temps que de rentrer dans un gymnase.”

Pour l’instant, les 4 communes ont essuyé un refus. Mais elles ne baissent pas les bras, d’autant que plusieurs parlementaires les soutiennent, comme la députée Sophie Dion ou encore le sénateur Jean-Claude Carle qui vient d’intervenir auprès du Ministre de l’Education Nationale, rappelant “qu’une proportion significative de nos enfants fera de la montagne leur métier. Leur imposer d’être en classe le mercredi, c’est aussi les priver de ces apprentissages fondamentaux dans nos régions et de leurs perspectives d’avenir. D’autre part, dans les stations et communes environnantes, nombre d’actifs travaillent dans le secteur touristique et sont en mesure de se libérer bien plus facilement, vous le comprendrez aisément, le mercredi pour ménager un temps familial. Durant la saison d’hiver, les samedi et dimanche sont des journées travaillées.”

France 3 Alpes diffusera ce soir (mardi 14 janvier) vers 19h, un reportage sur le sujet, tourné sur les pistes de Praz-sur-Arly.

A noter que c'est le troisième soir de suite que France 3 parle de Praz-sur-Arly !

 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium