Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Land art écologique en faveur du tétras-lyre (14-08-2015)

Une visite de terrain à Basse Combe et au Mont de Vorès a permis aux élus de découvrir, mardi, les vastes travaux de débroussaillage réalisés ces dernières années en faveur du petit coq de bruyère, le tétras-lyre.



Les secteurs de Basse Combe (notamment au Sangle) et de Vorès sont des sites où nichent encore de nombreux tétras-lyres. C’est pourquoi l’Etat a demandé à la station, lors de la construction du téléski des 3 Coins en 2009, de prendre des mesures compensatoires en faveur du tétras-lyre.

Parmi les actions engagées, l’exploitant des remontées mécaniques, Labellemontagne, a co-financé des opérations de débroussaillage assurées par les ACCA (1). Il mène aussi ses propres opérations de coupes (une journée par an sur des secteurs définis en collaboration avec l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, l’ONCFS).

Les ACCA de Praz-sur-Arly et de Notre-Dame-de-Bellecombe, accompagnées des responsables départementaux de la Fédération de Chasse, ont donc organisé une visite de terrain avec les élus (dont les maires, Yann Jaccaz et Philippe Mollier) et des représentants de Labellemontagne, ainsi que des agriculteurs. L’objectif était de montrer le travail réalisé ces dernières années « à l’ensemble de ces acteurs qui ont la volonté de protéger et valoriser nos montagnes » a déclaré Marcel Fournet, un des responsables de la fédération. Il a salué le travail des deux ACCA qui travaillent main dans la main.

Il a été rappelé l’importance de ces opérations de débroussaillage dont le but est d’éviter la fermeture des milieux favorables aux tétras-lyres et à d’autres espèces sauvages. Les aulnaies et les rhododendrons ont, en effet, tendance à envahir les prairies peu exploitées par l’agriculture. Le terrain est alors moins propice au développement de la faune.

Les opérations menées ces deux dernières années se voient particulièrement bien, dessinant sur les coteaux des symboles mystérieux qui ne manquent pas d’intriguer les promeneurs et que certains pourraient prendre pour du land’art, voire pour des signes venus d’ailleurs ! Ils sont surtout le symbole du bon développement des oiseaux. Derrière, les herbes pousseront, créant des espaces plus accessibles et riches en insectes. Le travail réalisé est valable dans la durée (25 à 30 ans !).

Le chantier de débroussaillage a coûté environ 35 000 euros sur deux ans, financé par Labellemontagne, la fédération de chasse, les ACCA et la commune de Praz-sur-Arly.

François Arvin-Bérod, président de l’association de chasse praline, a précisé que le quota de prélèvements de tétras-lyre « reste très faible et c’est une espèce relativement difficile à chasser. La satisfaction essentielle reste donc la capacité à les débusquer et à les observer. C’est passionnant. »

La commune, de son côté, mène, rappelons-le, des opérations de sensibilisation visant, l’hiver, à inciter promeneurs et skieurs hors-piste à éviter certains secteurs du Sangle abritant nombre de tétras-lyres, ceci afin de ne pas les déranger et donc de les affaiblir.

PLUS DE PHOTOS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK


(1) Associations Communales de Chasse Agréées

Photos : Y.Jaccaz/S.Bessy
 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium