Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Le pont de la Rosière est tombé (18-10-2011)

Il n’aura fallu qu’une seule journée pour faire tomber le pont de la Rosière, fermé depuis fin 2010 pour des raisons de sécurité. Le nouveau pont sera construit l’an prochain.



Ce lundi débutait le chantier de démantèlement du pont de la Rosière. Une nécessité en raison des problèmes de sécurité que posait l’ouvrage, jugé en mauvais état. Selon des spécialistes, il pouvait tomber à tout moment, sans prévenir, du fait de sa structure particulière. Cela avait incité à sa fermeture totale fin 2010.

La meilleure illustration du problème, d’ailleurs, aura été sa destruction, lundi. Les responsables du chantier ont été les premiers surpris, en effet, de voir le pont tomber si facilement, dès l’attaque des piles par la pelleteuse.

L’ouvrage n’est donc plus. D’ici la fin de semaine, le nettoyage sera terminé. En attendant, l’eau de l’Arly circule normalement grâce à deux grandes buses installées pour l’occasion.

La destruction du pont cette année permettra de débuter plus tôt, l’an prochain, les travaux de construction de son remplaçant. C’est un vrai contre-la-montre qui s’ouvrira alors, de manière à ce que tout soit terminé dans l’automne, calendrier fixé de longue date par les élus afin que l’accès aux pistes de ski par l’ouest soit ouverte avant la saison d’hiver 2012/2013.

En effet, outre un nouveau pont, la commune fera élargir la route entre l’Arly et la RD1212. Un nouveau carrefour sera construit sur la route départementale, légèrement plus à l’ouest de l’actuel (sur le lieu d’implantation de l’actuelle remise “Dunand”). A l’origine, il devait s’agir d’un rond-point. Mais, finalement, la commission Voirie et les techniciens du dossier ont proposé la construction d’un carrefour très large. La pré étude du rond point annonçait, en effet, des coûts très élevés pour le projet (1 million d’euros, en comptant l’acquisition foncière nécessaire sur l’adret), notamment du fait de la construction d’un gros empierrement, alors même qu’une solution de grand carrefour semble suffire. Lors du Conseil Municipal d’octobre, les élus ont donc approuvé le principe, précisant que cela permettrait de tester le système. “Nous ne pensions pas que l’écart de coût serait aussi important. Mieux vaut donc être sûrs de la nécessité du rond-point” déclarait Dominique Pellissier, élu responsable de la voirie, “S’il s’avère par la suite qu’un rond-point serait utile, il sera toujours temps de le construire, la structure du grand carrefour étant prévue pour permettre le branchement à un giratoire” précisait le maire, Yann Jaccaz.

Par ailleurs, il avait été question, un moment, de construire une passerelle bois pour les piétons, vers le terrain de foot, pour permettre l'accès au village direct par les riverains de la Rosière. Mais le coût, de 100 000 euros, a été jugé, pour l'heure, prohibitif. L'ensemble sera réétudié dans une réflexion globale des parcours piétons le long de l'Arly.

Le pont avant et après l'intervention de la pelleteuse lundi 17 octobre 2011.

Les grandes buses installéees dans l'Arly.

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium