Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

La communauté de communes naitra le 3 décembre (15-11-2012)

Lundi soir, le Conseil Municipal a approuvé les statuts de la future communauté de communes du Pays du Mont-Blanc et nommé ses représentants. De nouvelles compétences sont intégrées à l’intercommunalité, même si les Pralins regrettaient un certain manque d’ambition de ce point de vue.

La séance publique du Conseil Municipal s’est ouverte, lundi soir, par une intervention du maire, Yann Jaccaz, en mémoire de Yannick Arvin-Bérod, décédé samedi, à seulement 33 ans. “C’était un homme engagé auprès des autres, à travers sa fonction de sapeur-pompier volontaire mais aussi de part son travail aux services municipaux de Megève (...). Toutes nos pensées vont, ce soir, à sa famille, notamment à son épouse, très courageuse, à ses deux enfants, et à ses parents. C’est une épreuve terrible et nous sommes tous bouleversés par ce qu’ils doivent vivre aujourd’hui.” Les élus ont respecté une minute de silence en mémoire de Yannick Arvin-Bérod.



Le Conseil Municipal a ensuite traité la première question à l’ordre du jour, l’approbation des statuts de la nouvelle communauté de communes du Pays du Mont-Blanc. Le maire a rappelé que celle-ci allait remplacer le syndicat mixte du même nom. En feront partie Praz-sur-Arly, Megève, Demi-Quartier, Combloux, Sallanches, Cordon, Passy, Saint-Gervais, Domancy et les Contamines-Montjoie. Ces dix communes rassemblent plus de 46 000 habitants.

“Côté compétences, on peut noter deux grandes nouveautés : la collecte et le traitement des déchets et la gestion des contrats de rivière. Le reste est déjà dans l’actuel syndicat mixte.”

La plupart des élus se sont dits déçus par un tel manque d’ambition de l’intercommunalité, à commencer par Yann Jaccaz qui espérait que les communes partenaires iraient plus loin. “Mais il est difficile de mutualiser. Les communes de notre région, et notamment les plus grandes, préfèrent gérer leurs services individuellement plutôt que de tenter de mettre les moyens en communs, seule solution pour faire des économies d’échelle. On peut espérer toutefois voir rapidement des résultats sur la collecte des ordures ménagères où de grandes économies de moyens sont possibles.”

Les élus voient donc ces nouveaux statuts comme une première étape. Après le ramassage des déchets, chacun espère que les services iront rapidement plus loin. Le traitement des eaux usées à notamment été cité. Le maire a aussi précisé qu’il était fort probable qu’un service de police municipale intercommunale voit le jour dans le courant de l’année 2013.

Il a été précisé que la communauté de communes disposerait de sa fiscalité propre, à travers les taxes foncières et d’habitation.

L’autre grand changement par rapport au syndicat mixte était la représentativité au sein du futur conseil communautaire. Jusque-là, chaque commune disposait de deux délégués titulaires et de deux suppléants. Les communes les plus importantes (et principales contributrices du budget) ont demandé une répartition des sièges plus en phase avec les participations financières.

A ce jeu, les plus petites communes (Praz, les Contamines, Combloux, Domancy, Cordon, Demi-Quartier) ne disposeront plus que de deux délégués tandis que Sallanches en aura 10, Passy 7,  Megève et Saint Gervais 6, soit 41 délégués au total (il n’y a plus de suppléants, le système étant identique à celui d’un conseil municipal).

Les élus pralins n’ont pas contesté la logique, mais cette nouvelle donne a un gout un peu amer au regard de l’engagement de plusieurs conseillers de la commune dans l’intercommunalité. Sept d’entre-eux siégeaient au syndicat mixte ou au SITOM (1). Ils ne seront plus que deux à y représenter Praz dorénavant. “Un choix et une situation difficiles” reconnaissait le maire, qui a tenu à remercier tous les délégués pour le travail accompli ces quatre dernières années.

Guy Périnet-Marquet n’a pas caché son mécontentement, jugeant que l’on faisait bien peu  de cas du travail accompli jusque là par les délégués, notamment au SITOM. Pierre Bessy a, pour sa part, déclaré qu’il espérait pouvoir continuer à participer aux commissions de travail du SITOM même s’il n’est plus délégué, afin de poursuivre le travail engagé.

Après quelques débats, les statuts de la communauté de communes ont été approuvés. Le Conseil Municipal a désigné Yann Jaccaz et Claude Jond pour représenter Praz au futur conseil communautaire, qui siègera pour la première fois le 3 décembre prochain.


(1) La compétence “traitement des déchets” étant transférée à la communauté de communes, ce sont les délégués de cette dernière qui éliront leurs représentants au SITOM et non plus les communes directement.

 

Photo : G.Joncour/Detail-photo.com

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium