Les élèves rencontrent le député

24.01.2023
Image
Visite du député Xavier Roseren à l'école des Éterlous, le 23 janvier 2023 - Marie-Anaïs Lien
Visite du député Xavier Roseren à l'école des Éterlous, le 23 janvier 2023
Visite du député Xavier Roseren à l'école des Éterlous, le 23 janvier 2023
Marie-Anaïs Lien

Ce lundi 23 janvier, les élèves et les enseignants de l’école des Éterlous ont rencontré le député de la 6e circonscription de Haute-Savoie, Xavier Roseren, dans leur classe. Ils l’ont questionné sur son métier, ses missions, et ont ainsi découvert une partie du système politique et législatif français.

Le maire, Yann Jaccaz, et son adjointe, Solange Cooke, ainsi que l’inspectrice et le conseiller pédagogique de la circonscription de Saint-Gervais, Sophie Gallineau et Jean-Paul Zampin, étaient également présents.

Cette rencontre a été organisée dans le cadre d’un projet global visant à initier les élèves au monde de la politique. Les écoles primaires de Praz-sur-Arly et Combloux ont invité des élus à venir en classe pour se présenter et répondre à des questions : l’école de Combloux a invité la sénatrice Sylviane Noël et celle des Éterlous, le député Xavier Roseren ainsi que le maire Yann Jaccaz.

Le lundi 23 janvier matin, les élèves de CP, CE et CM ont ainsi rencontré le député dans la classe de Sébastien Galavielle. La classe de Valérie Feige (CP/CE1) a expliqué qu’elle travaillait sur le rôle du maire et rencontrerait Yann Jaccaz en mairie, le 7 mars, avant « de laisser les grands travailler ».

Une fois les petits partis, les classes de Françoise Perrin (CE1/CE2) et Sébastien Galavielle (CM) ont commencé leur interview : comment vous appelez-vous ? Où habitez-vous ? Comment devient-on député ? Où travaillez-vous ? Qu’est-ce qu’une loi ? Qui propose les lois ?

Le député, Xavier Roseren, a écouté chacune des questions et choisi des exemples concrets pour y répondre. Il a été simple, patient et pédagogue. Même les enfants un peu timides au départ ont fini par participer activement !

C’est un quizz amusant, appelé « Qui veut gagner des lois ? » (en référence à « Qui veut gagner des millions ? ») et concocté par le corps enseignant, qui a clos cet échange enrichissant.

Image
Xavier Roseren montre où les députés s'assoient dans l'hémicylce, selon leur parti politique - Marie-Anaïs Lien
Xavier Roseren montre où les députés s'assoient dans l'hémicylce, selon leur parti politique
Xavier Roseren montre où les députés s'assoient dans l'hémicylce, selon leur parti politique
Marie-Anaïs Lien
Image
Le directeur de l’école, Sébastien Galavielle, explique le principe du quizz « Qui veut gagner des lois ? ». - Marie-Anaïs Lien
Le directeur de l’école, Sébastien Galavielle, explique le principe du quizz « Qui veut gagner des lois ? ».
Le directeur de l’école, Sébastien Galavielle, explique le principe du quizz « Qui veut gagner des lois ? ».
Marie-Anaïs Lien
Image
Les enfants sont nombreux à répondre aux questions. - Marie-Anaïs Lien
Les enfants sont nombreux à répondre aux questions.
Les enfants sont nombreux à répondre aux questions.
Marie-Anaïs Lien
Image
Le député et les enfants se prennent au jeu et répondent au quizz : ils testent le tableau tactile pour voir la couleur verte apparaître… ou non (selon la réponse). - Marie-Anaïs Lien
Le député et les enfants se prennent au jeu et répondent au quizz : ils testent le tableau tactile pour voir la couleur verte apparaître… ou non (selon la réponse).
Le député et les enfants se prennent au jeu et répondent au quizz : ils testent le tableau tactile pour voir la couleur verte apparaître… ou non (selon la réponse).
Marie-Anaïs Lien

À découvrir ci-dessous, les questions des enfants :

Comment vous appelez-vous ? Où habitez-vous ?
X.R. Je m’appelle Xavier Roseren. J’habite dans la commune de Passy. Vous connaissez ?

Comment devient-on député ?
X.R. Il faut avoir plus de 18 ans et être inscrit sur les listes électorales. En Haute-Savoie, il y a six députés dont quatre femmes et deux hommes.

Combien y a-t-il de députés ?
X.R. Il y a 577 députés en France. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement. On contrôle ce que fait le Gouvernement et on vote des lois.

Où travaillez-vous ?
X.R. Je travaille sur la circonscription : j’ai une permanence à Sallanches. Je vais à Paris en train trois jours par semaine.

Combien d’années dure un mandat ?
X.R. Cinq ans. Je suis devenu député en 2017. J’ai été réélu lors des élections législatives de 2022.
Un député peut effectuer autant de mandats qu’il souhaite. Mais je pense qu’il faudrait fixer un maximum à un ou deux, et retrouver « sa vraie vie », son travail d’origine, avant d’entamer un autre mandat.

Comment reconnaît-on un député ?
X.R. Un député porte la même écharpe que le maire mais dans un sens différent. Chez le maire, la bande bleue est en haut. Chez le député, c’est la bande rouge.
Il porte également un petit insigne sur sa veste, comme celui-ci :

Image
Insigne des députés en France
Insigne des députés en France
Insigne des députés en France

Allez-vous voir les citoyens sur le terrain ?
X.R. Oui, j’essaie. Il y a 32 communes dans ma circonscription. Je rencontre souvent les élus. Mon équipe et moi-même organisons des réunions pour connaître l’avis des citoyens, sur la réforme des retraites par exemple. Cela permet de revoir nos projets, de les améliorer.
On a d’ailleurs lancé un nouveau dispositif - un conseil citoyen - pour rencontrer plus souvent des gens et savoir ce qu’ils pensent de ce qu’on fait.
Par exemple, que pensez-vous de limiter la vitesse d’une autoroute à 110 km/h tout au long de l’année plutôt qu’en hiver seulement, pour préserver la qualité de l’air ? « C’est une bonne idée », répondent certains élèves.

Où siègent les députés ?
X.R. Au Palais Bourbon, aussi appelé « Assemblée nationale ».

Avez-vous déjà rencontré le Président de la République ?
X.R. Oui, à l’Élysée. Le Président invite les députés une fois par an.
Le Président n’a pas le droit de venir à l’Assemblée nationale. Il doit respecter la séparation des pouvoirs pour ne pas influencer le législatif. S’il veut nous voir tous ensemble (députés et sénateurs), il doit nous inviter au Château de Versailles.

Qu’est-ce qu’une loi ?
X.R. Il existe différentes lois : on est obligé d’aller à l’école à partir de 3 ans (avant, c’était 6 ans), on doit respecter le code de la route… Les lois permettent à tous de vivre ensemble, sans se battre.

Qui propose les lois ?
X.R. La plupart du temps, c’est le Gouvernement qui propose des « projets de loi ». Quand les députés (placés dans l’hémicycle selon leur parti politique) reçoivent ces projets, ils apportent des modifications : ils votent des « amendements ».

Le reste du temps, ce sont les sénateurs et les députés qui effectuent des « propositions de loi ». Tel a été le cas sur le bien-être animal.

Comment votez-vous ?
X.R. Soit on lève la main et la présidente de l’Assemblé nationale, Yaël Braun-Pivet, voit à vue d’œil quel choix l’emporte. Soit on appuie sur le mot « Pour », « Contre » ou « Abstention » du petit écran placé devant nous. Soit on effectue un « vote solennel » : on dépose un petit carton dans une urne.

Avez-vous une équipe ?
X.R. Je travaille avec trois personnes : avec Sabine Miquet et Basile Dunand en circonscription à Sallanches, et avec Coraline Lohat à l’Assemblée nationale à Paris.

Comment cela se passe-t-il quand les députés votent contre un projet et les sénateurs pour ?
X.R. Dans ce cas, sept sénateurs et sept députés se réunissent en « commission mixte paritaire » et discutent. Si le désaccord persiste, c’est l’avis des députés qui l’emporte.

Pour montrer aux enfants qu’un vote n’est pas toujours unanime, Xavier Roseren leur a demandé s’ils étaient pour ou contre l’uniforme à l’école. Les réponses ont été variées.

Et un élève a posé une bonne question : « Quand les sénateurs et les députés ne parviennent pas à se mettre d’accord, pourquoi sont-ce les députés qui gagnent ? Pourquoi le peuple ne peut-il pas voter ? »

Comment appelle-t-on les échanges entre le Sénat et l’Assemblée nationale ?
X.R. La « navette parlementaire ». On pourrait croire que les échanges se font par Internet, mais non, c’est toujours un véhicule qui se déplace.

Votez-vous des lois qui concernent l’école ?
X.R. Je suis à la commission « Finances ». Je vote le budget de l’éducation nationale, de l’armée… Des lois ont permis d’intégrer plus d’aliments biologiques dans les cantines scolaires, de diminuer la quantité de sucre dans les boissons, telles que les sodas, ou encore d’interdire les aliments dangereux, tels que certains additifs utilisés autrefois pour colorer les confiseries.

Image
Le conseiller pédagogique de la circonscription de Saint-Gervais, Jean-Paul Zampin, avec les enfants - Marie-Anaïs Lien
Le conseiller pédagogique de la circonscription de Saint-Gervais, Jean-Paul Zampin, avec les enfants
Le conseiller pédagogique de la circonscription de Saint-Gervais, Jean-Paul Zampin, avec les enfants
Marie-Anaïs Lien
Image
Les élèves de l'école des Éterlous sont tous réunis pour accueillir le député Xavier Roseren - Marie-Anaïs Lien
Les élèves de l'école des Éterlous sont tous réunis pour accueillir le député Xavier Roseren
Les élèves de l'école des Éterlous sont tous réunis pour accueillir le député Xavier Roseren
Marie-Anaïs Lien
Image
Ces élèves de Valérie Feige expliquent le projet global visant à initier les élèves au monde de la politique, notamment aux métiers de sénateur, député et maire. - Marie-Anaïs Lien
Ces élèves de Valérie Feige expliquent le projet global visant à initier les élèves au monde de la politique, notamment aux métiers de sénateur, député et maire.
Ces élèves de Valérie Feige expliquent le projet global visant à initier les élèves au monde de la politique, notamment aux métiers de sénateur, député et maire.
Marie-Anaïs Lien
Image
Ces élèves de Françoise Perrin et Sébastien Galavielle expliquent le projet global visant à initier les élèves au monde de la politique, notamment aux métiers de sénateur, député et maire. - Marie-Anaïs Lien
Ces élèves de Françoise Perrin et Sébastien Galavielle expliquent le projet global visant à initier les élèves au monde de la politique, notamment aux métiers de sénateur, député et maire.
Ces élèves de Françoise Perrin et Sébastien Galavielle expliquent le projet global visant à initier les élèves au monde de la politique, notamment aux métiers de sénateur, député et maire.
Marie-Anaïs Lien
Image
Xavier Roseren répond aux questions des élèves de façon simple et pédagogue. - Marie-Anaïs Lien
Xavier Roseren répond aux questions des élèves de façon simple et pédagogue.
Xavier Roseren répond aux questions des élèves de façon simple et pédagogue.
Marie-Anaïs Lien
Image
Les enfants sont curieux et posent de nombreuses questions. - Marie-Anaïs Lien
Les enfants sont curieux et posent de nombreuses questions.
Les enfants sont curieux et posent de nombreuses questions.
Marie-Anaïs Lien
Image
De gauche à droite : Françoise Perrin (enseignante classe CE1/CE2), Sébastien Galavielle (directeur de l’école et enseignant classe CM1/CM2), Sophie Gallineau (inspectrice de la circonscription de Saint-Gervais), Xavier Roseren (député de la 6e circonscription de Haute-Savoie), Yann Jaccaz (maire de Praz), Solange Cooke (adjointe au maire) et Valérie Feige (enseignante classe CP/CE1) - Marie-Anaïs Lien
De gauche à droite : Françoise Perrin (enseignante classe CE1/CE2), Sébastien Galavielle (directeur de l’école et enseignant classe CM1/CM2), Sophie Gallineau (inspectrice de la circonscription de Saint-Gervais), Xavier Roseren (député de la 6e circonscri
De gauche à droite : Françoise Perrin (enseignante classe CE1/CE2), Sébastien Galavielle (directeur de l’école et enseignant classe CM1/CM2), Sophie Gallineau (inspectrice de la circonscription de Saint-Gervais), Xavier Roseren (député de la 6e circonscri
Marie-Anaïs Lien